Disponible depuis le 14 juillet dernier sur PC, Mac et Linux, Suicide Guy est un jeu développé par Fabio Ferrara et édité par Chubby Pixel. On savait que le jeu serait porté à l'avenir sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch, mais aucune fenêtre de sortie n'avait été annoncée. Cependant, la version PlayStation 4 vient d'être datée, et elle arrive cette semaine.

 Si la dernière console de Nintendo semble être la terre d'accueil de la plupart des jeux indépendants sur console depuis quelques mois, il ne faut pas oublier que la PS4 et la Xbox One sont là depuis plus longtemps et disposent elles aussi d'un solide catalogue. Cette fois-ci, c'est la PS4 qui s'apprête à accueillir le jeu de Chubby Pixel, Suicide Guy.

 C'est ce mercredi 21 février que sortira Suicide Guy sur la dernière console de Sony. Pour le moment, aucun prix n'a été annoncé, ni aucune indication en terme du contenu, puisque le jeu est régulièrement mis à jour sur PC depuis sa sortie. Toujours est-il qu'il sera disponible sur le PlayStation Store dès cette semaine.

En ce qui concerne l'histoire, dans Suicide Guy vous incarnez un homme qui n'arrive pas à sortir de son rêve. Le seul moyen de retourner à la réalité et de se suicider dans les différents mondes imaginaires que vous serez amené à rencontrer. Le jeu propose de l'action mais surtout de la réflexion, puisqu'il vous sera demandé de vous creuser la cervelle pour venir à bout des 25 niveaux proposés.

Suicide Guy est disponible sur PC, Mac et Linux, il sortira le 21 février sur PlayStation 4, puis ensuite sur Xbox One et Nintendo Switch.

 

 Comme nous avons pu récemment le découvrir, Ubisoft semble avoir revu sa stratégie concernant Rainbow Six Siege. Le FPS paru en décembre 2015 continue de fédérer les joueurs grâce à son gameplay travaillé et ses mises à jour régulières, ce qui a donné quelques idées à la firme française...

 Chose assez inhabituelle pour un studio producteur de AAA, un jeu a été remis sur le devant de la scène, comme pour dire "il n'est pas mort et nous allons continuer à travailler dessus un bon moment". Week-ends gratuits, patchs et nouvelles éditions misent en vente, le titre s'offre une seconde jeunesse ce qui sera nécessaire quand on voit le voyage qui l'attend.

 D'après les développeurs présents au tournoi Invitational 2018, aucune suite du jeu ne serait prévue puisqu'il serait plutôt question de continuer à travailler sur Rainbow Six Siege durant une bonne dizaine d'années. L'idée serait donc d'atteindre un total de 100 opérateurs au terme de cette période afin de contenter les 27 millions de joueurs estimés par Ubisoft.

 

 Parmi les quelques héros de jeux vidéo qui ont eu le droit à une adaptation sur grand écran, nous retrouvons Lara Croft, l'héroïne de la série Tomb Raider. Incarnée autrefois par Angélina Jolie, c'est cette fois-ci une toute nouvelle actrice qui aura l'honneur de jouer les aventurières dans le reboot de la saga.

 Et puisqu'il est toujours intéressant de créer une ligne de produits dérivés autour d'un film, nous aurons le droit à une poupée reprenant (presque) les traits du visage d'Alicia Vikander. Mais attention, il ne s'agit pas d'une quelconque poupée, c'est une Barbie qui nous sera proposée pour 29,99 dollars (24 euros) sur le site officiel dédié au best-seller de Mattel.

 Celle-ci sera accompagnée de sa petite gamme d'accessoires dont une carte, un pieux, un socle et un certificat d'authenticité. Pour rappel, Tomb Raider sortira au cinéma le 14 mars 2018.

 

 Vous le savez, Nintendo a depuis quelques années fait le choix de se tourner vers le modèle très apprécié du suivi post-développement. Si pour Zelda, cela peut prendre la forme de DLC payants, pour Splatoon 2, ce sont de nouvelle armes et arènes qui sont ajoutées gratuitement chaque semaine.

 Pour cette semaine de St Valentin, les développeurs nous proposent l'Encrifugeur Néo, une pétoire bien connue des amateurs du premier volet. Accompagné du Détecteur et du Lance-Bombes Splash, celle-ci devrait vous offrir de quoi renouveler un peu vos parties. Comme d'habitude, cet ajout devrait se faire dans la nuit, garantissant une disponibilité dans la matinée du 17 février.

 

 Très aimé de ses joueurs, CD Projekt RED entretient son image de chevalier blanc du jeu vidéo avec une politique affirmée concernant les DLC. Après la polémique récente sur les lootboxes, le cofondateur du studio, Marcin Iwinski, s'est exprimé chez nos confrères de PCGamesN.

 Ce dernier commence ainsi par rappeler la position de CD Projekt face aux DLC :

 "Notre position est assez simple et on pouvait la voir dans toutes nos sorties précédentes. Si vous achetez un jeu à prix complet, vous devriez obtenir un gros contenu poli, qui vous donnera de nombreuses heures de jeu. Il n'y a pas de meilleur responsable communication qu'un joueur heureux recommandant votre titre à leurs amis."

Mais nous pensons alors à Gwent, le jeu de cartes, qui se trouve être free-to-play, et dans lequel les micro-transactions peuvent rapidement faire grimper la facture. Mais Iwinski se défend de les avoir rendues nécessaires :

"Le choix vous appartient, et les seules choses que vous payez sont du temps et de la commodité."

Concernant les lootboxes, il regrette le manque de recul des décideurs qui oublieraient de se mettre dans la peau des joueurs :

"Les choses ont souvent l'air bonnes dans un tableur, mais les décideurs ne se posent souvent pas la question suivante : "Comment les joueurs se sentiraient-ils, l'offre est-elle juste ?" Les joueurs sont de retour, et j'espère vraiment que cela va changer notre industrie pour le mieux."

De son côté, CD Projekt RED travaille actuellement sur Cyberpunk 2077, pour lequel se murmure une présence lors de l'E3 2018.

 

 Alors que le titre est disponible sur PC depuis mars 2017, Turok 2 a été évalué sur Xbox One par l'organisme européen de classification des jeux : le PEGI.

 Cette classification, relevée par Wario64 sur Twitter, indique donc que le titre ne devrait plus tarder à arriver sur la console de Microsoft. Turok 2 sera donc classé PEGI 16, tout comme Turok premier du nom, qui avait obtenu son évaluation dans le courant du mois de janvier. Si aucune date n'est avancée pour le moment, il semble tout de même que la sortie est désormais imminente.

 Pour rappel, Turok est une licence de FPS dans laquelle les joueurs incarnent un guerrier traquant des dinosaures afin de sauver des enfants détenus par ces derniers, et dont le premier opus est sorti sur Nintendo 64 en 1997, suivi un an plus tard par Turok 2.

 En tant qu'exclusivité Microsoft, Sea of Thieves sortira à la fois sur Xbox One et PC. L'éditeur a par ailleurs mis un point d'honneur à ce que le jeu rende tout son potentiel en 4K, tout en se montrant accessible aux configurations très modestes.

 16 Go de RAM, 60 Go d'espace libre sur un SSD, une GTX 1080 Ti ou une RX Vega 64 couplée à un processeur Intel i7 4790 ou un Ryzen 5 1600, voici la configuration qu'il vous faudra pour faire tourner Sea of Thieves en 4K 60 fps avec une qualité ultra. Bon, heureusement, le jeu tournera également correctement sur la plupart des autres configurations, puisqu'il y aura même la possibilité de "jouer" en 540p / 30 fps. Sinon, on vous laisse regarder le tableau ci-dessous en détails pour que vous puissiez savoir avec quelle qualité vous pourrez profiter de cet univers sandbox au royaume de la piraterie.

Sea of Thieves sortira le 20 mars prochain sur PC et Xbox One.

 

 Annoncé il y a quelques semaines, Bayonetta 3, tout comme son prédécesseur, sera une exclusivité Nintendo. Pour trouver la raison à cela, il ne faut pas chercher bien loin : tout est une question de financement et de droits, Big N étant intervenu au bon moment pour sauver Bayonetta 2.

 C'est depuis longtemps devenu une habitude chez lui : le développeur Hideki Kamiya s'est exprimé longuement dans une série de messages sur Twitter, au sujet de la franchise Bayonetta cette fois-ci. Il explique ainsi que le premier épisode, développé à la base pour la Xbox 360 puis finalement sorti en même temps sur PS3, avait été financé par Sega. À l'époque, PlatinumGames venait juste de naître et n'était pas équipé pour développer sur plusieurs plateformes. Depuis, le jeu est sorti sur PC en 2017 et il verra le jour sur Nintendo Switch dans trois jours, des décisions prises par Sega qui a toujours les droits d'exploitation de la licence.

Pour Bayonetta 2, c'est une autre histoire. Il devait d'abord sortir sur plusieurs plateformes, mais avec le seul financement de Sega, le projet battait de l'aile. Nintendo est venu à la rescousse en injectant de l'argent, et les deux éditeurs ont décidé conjointement que le jeu serait finalement développé pour la Wii U uniquement. Quant à Bayonetta 3, il a été décidé dès le départ que le jeu serait financé entièrement par Nintendo, et que sans leur aide, il n'existerait pas. Autrement dit, Sega se contente d'autoriser Nintendo à exploiter la licence, Big N ayant le dernier mot sur les plateformes sur lesquelles les jeux sortent. Hideki Kamiya, directeur sur le premier opus et superviseur sur le second, précise enfin que "cela a mis du temps pour que la production de Bayonetta 3 soit OK".

Les nouvelles entrées de la franchise Bayonetta ne sont donc pas près de voir le jour ailleurs que sur consoles Nintendo. Rappelons que Bayonetta 1 et 2 sortent le 16 février sur Nintendo Switch.

 

 Comme la plupart de ses concurrents, l'heure est au bilan du troisième trimestre de l'année fiscale 2017-2018 pour Ubisoft. Une période allant de début octobre à fin décembre, marquée par la sortie d'Assassin's Creed Origins, l'une des raisons pour lesquelles Ubisoft a dépassé ses objectifs financiers.

 725 millions d'euros de chiffre d'affaires et une hausse de 36,8% par rapport à l'an passé, voici les chiffres du troisième trimestre de l'année fiscale dont se vante Ubisoft dans son compte-rendu. Le groupe a ainsi confirmé son objectif pour l'année 2017-2018 d'un chiffre d'affaires de 1,64 milliard d'euros et d'un bénéfice opérationnel d'environ 270 millions d'euros.

 Ubisoft met logiquement cette bonne performance sur le compte d'Assassin's Creed Origins et Mario + Rabbids, le jeu le plus vendu sur Nintendo Switch parmi les éditeurs tiers. Le PDG Yves Guillemot met ainsi en avant la nouvelle stratégie du groupe de prendre plus de temps pour peaufiner leurs jeux et à les faire vivre en tant que "games as service". Le directeur financier Alain Martinez annonce quant à lui avoir "fait mieux que prévu avec deux jeux majeurs, tandis que l'an prochain nous en aurons quatre". The Crew 2 et Skull and Bones sont les seuls prévus pour le moment.

Le fond de catalogue d'Ubisoft, soit les jeux sortis il y a un bon moment, est également source de satisfaction. Il représente 45% des revenus totaux sur les trois premiers trimestres de l'année fiscale en cours, notamment parce que les jeux concernés sont encore exploités par des contenus additionnels payants. Toujours sur neuf mois, le groupe a vu ses revenus numériques bondir de 75%, ceux-ci étant désormais plus importants que ses ventes physiques de jeux (56,3% contre 43,7%). Le PC est également mentionné comme une opportunité, puisque les ventes sur cette plateforme sont passées de 7% il y a cinq ans à 18% des ventes totales.

Pour l'exercice à venir 2018-2019, se montre encore plus ambitieux en comptant porter son chiffre d'affaires à 2,1 milliards d'euros. En attendant, le dernier trimestre de l'année fiscale 2017-2018, qui prendra fin le 31 mars, reste à venir. Il sera notamment marqué par l'arrivée sur le fil (le 27 mars) d'un nouveau poids lourd, Far Cry 5, et de plusieurs DLC.

 Annoncé pour la fin d'année, Metro Exodus reste pour le moment assez mystérieux. Pour avoir des nouvelles, il faut se rendre du côté de Game Informer, dont un dossier complet est consacré au titre de 4A Games pour le numéro du mois de mars.

 Chaque jour, Game Informer publiera un nouvel article dédié à Metro Exodus, l'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus. Aujourd'hui, l'article est un top 10 des changements majeurs qu'apporte Exodus par rapport aux autres opus. On en connaissait certains, mais la nouveauté est également présente :

  • Fini le métro moscovite pour les personnages : Artyom, sa femme et toute la troupe traverseront désormais la Russie dans des espaces beaucoup plus vastes et variés. En dehors du train Aurora, il y aurait visiblement la possibilité de conduire des bateaux.
  • L'économie basée sur les munitions disparaîtra : désormais, la collecte de déchets et d'objets de valeur donnera deux types de ressources, qui sont les produits chimiques et les matériaux. Ils serviront au craft pour le personnage mais aussi de monnaie d'échange.
  • Les combats sont plus variés : le titre ajoutera des mises à mort et des neutralisations non-léthales. Le choix de tuer ou non aura une influence sur la réputation du joueur auprès des autres factions. Cependant, Metro Exodus devrait toujours permettre au joueur de tenter l'infiltration.
  • Le système d'amélioration des armes change lui aussi. Ainsi, les joueurs qui trouveront une arme avec une lunette compatible pourront en équiper une autre. C'en est donc fini des modifications définitives de l'équipement. Mais attention, ne pas entretenir son arme pourra la rendre inutilisable, du fait de l'introduction d'un système de maintenance.
  • Metro Exodus est attendu sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

 Initialement prévu pour demain, Final Fantasy XV Pocket Edition peut d'ores-et-déjà être téléchargé, comme nous le font remarquer un certain nombre d'utilisateurs.

 Il n'est pas rare que ce phénomène survienne : on peut notamment citer le cas récent d'Animal Crossing : Pocket Camp. Si le titre vous intéresse et que vous possédez un smartphone sous iOS ou Android, il est possible que vous puissiez le récupérer dès à présent à cette adresse (App Store) ou en suivant ce lien (Play Store). Rappelons que son premier chapitre est gratuit, puis 9 autres lui succèdent de façon payante (coût total : 19,99 euros).

Météo

Bassin lémanique

-2°C | 8°C

Ciel plutôt dégagé. Se refroidit. Maximales : 9 ºC. Vents NE soufflant de 15 à 25 km/h.

Voir la météo de la région ...

Découvre les artistes