Avec la récente sortie de la Nintendo Switch, les joueurs se demandent naturellement quels titres se dirigeront bientôt vers la console nomade. Dans le cas de Rocket League, il semble que cette possibilité ne soit pas à écarter.

 La machine propose en effet un certain nombre de jeux concoctés par Nintendo, mais a également su rassembler beaucoup d'éditeurs tiers. Des nouveautés et des titres plus anciens s'inviteront donc sur la Switch, et le jeu de sport atypique de Psyonix pourrait en être si l'on en croit le vice-président du studio, Jeremy Dunham :

 "Tout comme pour les autres plateformes, nous l'évaluons", a-t-il déclaré auprès d'IGN. "Nous regardons quelles sont les spécificités techniques, quelle est la demande de la communauté. Nous réfléchissons à comment cela pourrait bénéficier à la communauté dans son ensemble. Donc nous sommes dans cette phase d'évaluation. Il est clairement trop tôt pour dire si cela va arriver ou non. Je crois que nous avons montré avec le temps que nous sommes une entreprise fondée sur une communauté, notre priorité est donc de voir quel genre d'impact cela aurait, qui en a besoin, qui veut ce jeu, et on partira de là. Heureusement la plateforme n'a qu'un mois, nous avons donc tout le temps de voir comment elle se porte et que veut notre public".

Rappelons que Rocket League est disponible depuis juillet 2015 sur PC et PS4, février 2016 sur Xbox One et septembre 2016 sur Mac et Linux.

 

 Très récemment, un artwork fuité a lancé la rumeur de la Seconde Guerre mondiale comme contexte du prochain épisode de Call of Duty. Deux sources sérieuses affirment aujourd'hui que cette supposition s'avèrera juste.

 Peut-être avez-vous vu passer cette news, qui vous rapportait le récent leak d'un steelbook du prochain FPS de Sledgehammer Games, lequel se nommerait Call of Duty WWII si l'on en croit le document. Au mois de février l'éditeur Activision Blizzard l'avait dit très clairement : la cuvée 2017 sera un retour aux sources qui nous fera revenir sur le plancher des vaches.

 Plus récemment deux sources sont venues confirmer le contexte de la Seconde Guerre mondiale : la rédaction d'Eurogamer, selon laquelle ses insiders ont rapporté des informations similaires ; et le généralement bien informé shinobi602 qui a indiqué sur Twitter qu'il ne peut confirmer la légitimité de l'artwork mais que le jeu se situera bien lors de ce conflit.

S'il s'agit bien entendu d'attendre une confirmation des développeurs, la rumeur prend de la consistance et il semble que nous embarquions pour les années 39-45 à l'automne prochain.

 

 Figure iconique du jeu vidéo, Mario bouda smartphones et tablettes durant de nombreuses années avant de céder à l'appel de ce nouvel El Dorado du jeu vidéo qu'est le mobile. Nintendo transposa les aventures du plombier le plus célèbre du game sur surfaces tactiles avec succès, la rédaction de jeuxvideo.com accordant au titre un clinquant 16/20.

 Il est coutume sur mobiles de sortir un jeu sur iOS, puis de le porter sur Android une fois ce dernier lancé avec succès sur l'App Store. Bien que cette pratique se soit estompée au fil des années, la firme de Kyoto a préféré débarquer sur iPhone et iPad avant de s'attaquer au système d'exploitation de Google et les joies de la comptabilité inhérente aux milliers de téléphone embarquant Android.

 Lancé le 23 mars 2017 sur Google Play, Super Mario Run a d'ores et déjà dépassé les 10 millions de téléchargement (50 millions au maximum). A titre de comparaison, le jeu de Nintendo avait été téléchargé plus de 40 millions de fois en l'espace de 4 jours sur la boutique d'Apple.

 

 Lancée le 31 mars 1998 alors que Blizzard Entertainment est déjà le studio auréolé du succès la série Warcraft, Starcraft lui permettra de s'offrir une petite intrusion dans le monde de la science-fiction. Avec son gameplay technique, ce jeu de stratégie en temps réel rencontrera comme vous le savez un gigantesque succès et notamment du côté de la Corée qui se met à rêver d'eSport avant les autres.

 Généralement peu tourné vers son passé, Blizzard ne s'est jamais montré très intéressé par les remasters ou remakes qui plaisent tant aux autres studios. Mais il semblerait que face à l'insistance des joueurs, la compagnie ait enfin décidé de franchir le pas en annonçant ce week-end une version remasterisée de Starcraft. "Nous avons conservé tout ce que vous aimez de StarCraft, mais amélioré tout le reste", l'esprit est donc assez clair, nous avons ici affaire à une version sublimée, même si le tout pourrait faire penser à un remake. On nous annonce ainsi une refonte totale des sprites permettant au soft d'afficher de la 4k, des cinématiques en 1080p et un gros travail sur l'ensemble du son.

Ne vous inquiétez pas pour autant, les mécaniques et l'équilibrage resteront les mêmes qu'à l'époque, point évidemment indispensable aux amateurs de jeu compétitif qui auront la joie de retrouver un matchmaking repensé, mais également toute la gamme d'applications sociales du launcher de Blizzard. Notons que côté solo, une compatibilité avec les sauvegardes de l'opus original a été annoncée, mais également un enregistrement de ces dernières dans le cloud.

Finissons enfin sur un autre aspect important de cette annonce, l'extension Brood War sera gratuite pour tous les joueurs d'ici la fin du mois. Celle-ci sera bien sûr compatible avec cette version remasterisee que la firme américaine rendra disponible dans le courant de l'été sur PC et Mac. Question prix, nous sommes toujours dans l'attente d'une donnée officielle. Espérons que l'addition ne sera pas trop salée, mais également que cette initiative sera répétée pour d'autres licences du studio et notamment Warcraft...

 

 Robert Purchese d'Eurogamer a récemment rencontré Andrzej Sapkowski, l'auteur de la série de nouvelles qui a inspiré les jeux vidéo The Witcher. Il dresse le portrait d'un homme qui n'apprécie pas les jeux vidéo, et a refusé de toucher des royalties sur la licence - une décision qu'il regrette fortement aujourd'hui.

 Ce romancier est une véritable figure nationale en Pologne, une sorte de Tolkien polonais. La saga du Sorceleur est immensément respectée dans son pays comme chez pas mal de lecteurs dans le monde, bien que la série de jeux de CD Projekt lui ait donné beaucoup de vigueur ces dernières années. C'est précisément ce qui chagrine monsieur Sapkowski aujourd'hui.

 Lorsque CD Projekt approche l'auteur au début des années 2000, ce ne sont pas les premiers à avoir tenté une adaptation : le studio Metropolis s'y était attelé, sans succès. Probablement de quoi diminuer encore la légitimité du média dans le cœur d'Andrzej Sapkowski, qui ne l'aime guère et ne s'en cache pas. Néanmoins, il a accepté l'adaptation de CD Projekt pour une raison simple : "eh bien, ils sont venus avec un gros sac d'argent ! Ce que j'attends d'une adaptation : une grosse somme d'argent, c'est tout".

Au fil des ans cependant, le succès des jeux The Witcher est devenu ce qu'il est, et à l'international, les couvertures des ouvrages ont même dépeint le héros dessiné par CD Projekt, ce qui peine l'écrivain qui a peur de tomber dans l'oubli. Hélas, il ne participe pas à l'incroyable bénéfice des développeurs polonais : "j'ai été assez bête pour leur vendre les droits d'un seul coup. Ils m'ont offert un pourcentage de leurs profits. J'ai dit : non, il n'y aura aucun profit, donnez-moi mon argent maintenant ! C'était stupide. J'ai été assez bête pour tout leur donner car je ne croyais pas en leur succès. Qui aurait pu deviner leur succès ? Pas moi".

Si la réussite de CD Projekt est aujourd'hui incontestable, il est difficile de savoir en effet si nous aurions parié dessus avec évidence il y a dix ans. Bien que déçu, l'homme n'a aucun problème avec le jeu ou le studio : "le jeu est très bien fait, et ils méritent tous les bénéfices qu'ils en tirent".

 

 Les résultats du marché physique sont en déclin dernièrement pour GameStop, revendeur majeur de jeux vidéo. Le PDG de la firme l'affirmait en ce début d'année, et ainsi, la conséquence ne s'est pas faite attendre : une restructuration est à l'ordre du jour.

 Au mois de janvier, Paul Raines se disait déçu par les ventes physiques de fin d'année, tant en termes de jeux que de consoles. La baisse était de 19,3% par rapport à la même période en 2015, en ce qui concerne les titres neufs ; quant au hardware, la chute était de pas moins de 30,3%. Globalement, les ventes ont reculé de 16,4% en magasins et la firme revoit ses plans en conséquence.

 GameStop a en effet annoncé que dans le cadre de sa stratégie annuelle, au moins 150 magasins fermeront leurs portes durant l'année 2017. Cela représente environ 2% des plus de 7000 enseignes que la firme gère à l'international.

 Le développement de Sniper : Ghost Warrior 3 aura connu bien des remous, et plusieurs reports successifs. Mais la prochaine fois sera la bonne, car le titre est passé gold et est donc prêt à nous parvenir.

 Il était en effet prévu pour le second semestre 2016, et a hélas été repoussé une première, une seconde et une troisième fois. Le développeur CI Games nous apprend cependant sur son blog que son FPS est enfin peaufiné comme il le souhaitait.

 

 Le dernier événement majeur à avoir lieu sur les serveurs de Destiny approche à grands pas et Bungie effectuait aujourd'hui trois streams dédiés aux nouveautés apportées par Age of Triumph. Nous avons ainsi découvert les items à venir dans la nouvelle mise à jour ainsi que quelques autres détails.

 Le studio de développement a ainsi dévoilé cinq nouvelles armures qui pourront être remportées dans des Trésors des Âges avec quatre armures inédites sur le thème des nouveaux raids et une armure spéciale qui vous sera remise à l'issue d'une nouvelle quête. Les joueurs pourront donc ainsi revêtir les armures illustrées ci-dessous avec les armures King Fall qui fait ressembler à un petit Oryx, la Vault of Glass qui fera porter une jambe métallique à la classe Warlock, les Crota's End et Wrath of the Machine qui réagissent en fonction de l'état de santé du joueur et la dernière équipée de Chroma.

Du côté des armes, de nouveaux équipement version Adepte feront leur apparition ainsi que des versions élémentaires d'armes issues de King's Fall et Wrath of the Machine. De nouveaux Ornements pourront bien évidemment être remportés également. La mise à jour 2.6.0 apportera aussi son lot d'équilibrages et correction, mais tout le détail sera communiqué le jour du déploiement de cette mise à jour, soit le mardi 28 mars prochain à 18h.

 

 Star Ocean : Till the End of Time s'apprête à se refaire une beauté sur PlayStation 4 en mettant à jour ses graphismes et ses musiques. Nous apprenons désormais sa date de sortie au Japon, tandis qu'une parution européenne n'a pas encore été évoquée.

 C'est lors d'un livestream diffusé plus tôt dans la journée par Square Enix, que la date de sortie nippone de ce remaster a été dévoilée : le 31 mars 2017. Voilà qui n'est pas lointain et laisse espérer une parution européenne peu de temps après, bien que les développeurs n'en ont pas touché mot. Vendue à 2800 yen soit environ 23 euros, cette nouvelle édition reprendra le jeu sorti originellement sur PS2 et rehaussera sa technique tout en nous proposant des trophées à débloquer.

 

 Mass Effect Andromeda, le dernier volet en date de la saga de science-fiction tant appréciée, paraît demain aux USA et dans quelques jours seulement dans nos contrées. En prévision de cet événement, les équipes de BioWare mettent en place plusieurs éléments visant à peaufiner et fluidifier notre expérience de jeu.

 Nous vous l'indiquions aujourd'hui en effet à travers notre test : Mass Effect Andromeda n'est hélas pas exempt de bugs et de chutes de framerate. Heureusement ce sont des éléments qui peuvent être corrigés par des patches et le studio BioWare se retrousse déjà les manches. On nous apprend en effet l'arrivée d'un patch 1.04, qui améliore de nombreux soucis en termes d'affichage, de son, de gameplay... Il est déjà disponible sur PC et PS4 tandis que la version Xbox One sera publiée dans les jours à venir.

De plus sur PC, le driver de notre carte graphique aidera à jouer dans les meilleures conditions possibles ; NVIDIA a diffusé aujourd'hui son driver Game Ready 378.92, téléchargeable grâce au logiciel GeForce Experience ou au site du fabricant. AMD nous propose également un driver similaire, le Radeon Software Crimson ReLive Edition 17.3.2, qui promet un gain de performances de jusqu'à 12%.

Pour rappel, Mass Effect Andromeda sera disponible le 23 mars 2017 sur PC, PS4 et Xbox One.

 

 Cela fait déjà plusieurs années que les studios de développement ont muté pour donner naissance à des jeux proposant des achats en plus du contenu de base. Que ce soit avec de l'argent réel ou de la monnaie in-game, il est ainsi possible de s'offrir des contenus supplémentaires comme c'est le cas dans For Honor. Evidemment, cette politique donne bien souvent naissance à quelques raleries.

 Comme rapporté par nos confrères d'IGN, un utilisateur de Reddit nommé bystander007 a décidé d'analyser le système de progression du dernier titre d'Ubisoft pour en ressortir quelques données intéressantes. Celui-ci s'est ainsi demandé combien d'heures seraient nécessaires pour débloquer l'ensemble des pièces de customisation disponibles. Se basant sur un joueur "casual" passant tout de même 2 heures par jour sur le titre, notre internaute est tombé sur un chiffre de 2,51 années.

"Les joueurs casuals passeraient près de 2,51 années à essayer de tout débloquer. Et les joueurs hardcores qui pulvérisent le jeu prendraient près de 326,37 jours. Cette équation ne prend pas en compte les déconnexions, les maintenances de serveurs, ni les futurs DLC ou mises à jour."

Ce calcul ne prend donc même pas en compte les 6 nouveaux héros actuellement en préparation. Bien sûr, il est tout à fait possible de passer par la case carte bleue qui vous permet de débloquer l'ensemble bien plus rapidement, mais contre la modique somme de 732 dollars. Des chiffres qui n'ont évidemment pas manqué de faire réagir la communauté comme vous pouvez le voir sur Reddit.

Météo

Bassin lémanique

6°C | 20°C

Ciel plutôt dégagé. Minimales : 6 ºC.

Voir la météo de la région ...

Découvre les artistes