À 56 ans, Felicity Huffman est au cœur d’une affaire de fraude à l’admission. Elle aurait grassement payé certaines université pour que sa fille puisse y accéder. Une magouille qui n’a pas manqué de faire réagir Nicollette Sheridan, alias Edie Brit…

C’est une sombre histoire de magouille qui est venue éclabousser une partie de la planète Hollywood. Ce 12 mars, le magazine People a mis en lumière les pots-de-vin très généreux que certains acteurs auraient donné pour s’assurer de la réussite de leurs enfants. En tout, jusqu’à 6 millions de dollars auraient été reversé à quelques prestigieuses écoles, afin que certains élèves cinq étoiles reçoivent de bonnes notes. Si Yale, Georgetown ou encore Stanford sont dans l’œil du FBI, c’est aussi le cas de Lori Loughlin. L’actrice de La Fête à la maison ou Summerland aurait dépensé plus de 440 000 euros pour que des professeurs attestent de la présence de sa fille dans l’équipe d’aviron. Mais elle n’est pas la seule à avoir été un peu trop généreuse pour ses petits. De son côté Felicity Huffman inimitable Lynette Scavo dans Desperate Housewives aurait déboursé plus de 13 000 euros pour falsifier les examens d’entrée de sa fille Sophia Grace. Sous le feu de la polémique, la star fait l’objet de très nombreuses attaques. Et l’une de ses anciennes collègues de la série ne semble pas décidée à calmer les flammes… bien au contraire.

Ecartée de Desperate Housewives sous fond de scandale elle avait accusé le réalisateur Marc Cherry de l’avoir frappé et son personnage a donc été tué , Nicollette Sheridan n’avait à l’époque pas reçu beaucoup de soutien de ses partenaires de jeu. Voilà pourquoi, lorsque elle a été questionnée au sujet de l’affaire de fraude à l’admission dans laquelle Felicity Huffman trempe, celle qui prétait ses traits à Edie Britt a préféré en remettre une couche plutôt que d’apaiser les choses. « Pour moi, c'est scandaleux ! », a-t-elle lâché ce lundi 18 mars, sur le plateau de l’émission américaine Access Live. « On ne connaît pas les faits, mais on peut être perturbé par le fait que le pouvoir et l'argent peuvent priver ceux qui sont moins privilégiés. C'est très gênant car ça peut priver un enfant de la vie qu'il mérite », a insisté l’actrice de 55 ans. Et alors que son ancienne collègue de plateaux dû s’éloigner des réseaux sociaux à cause des insultes qui y pleuvaient, Nicollette Sheridan a remué le couteau en soulignant à quel point il était important de discuter de cette affaire. « C'est un énorme problème […] Il est normal que tout le monde en parle ! » De quoi désespérer un peu plus Felicity Huffman.

Découvre les artistes