Il y a cinq ans, le magazine Closer révélait au grand jour, la liaison secrète de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet. Si la comédienne avait décidé de porter plainte pour "atteinte à la vie privée", elle a finalement obtenu gain de cause et a touché une belle indemnité. La directrice de la rédaction du magazine révèle aujourd'hui le montant du chèque versé à l'actrice…

C'est une couverture de magazine les plus chères de l'histoire. Tout le monde se souvient des images de l'ancien président de la République, François Hollande, casque de scooter sur la tête, croissants à la main, sortant discrètement du domicile de Julie Gayet... Si l'ancien chef d'Etat et l'actrice française sont toujours en couple aujourd'hui, la révélation du début de l'histoire d'amour par le magazine Closer avait fait l'effet d'une bombe car François Hollande était à l'époque, en couple avec Valérie Trierweiler et leur rupture avait également fait grand bruit...

Et face à cet engouement médiatique autour de la vie amoureuse et de la vie privée du président de la République, l'Elysée condamné dans un communiqué officiel "les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen ». Sa compagne Julie Gayet avait quant à elle décidé de porter l'affaire devant la justice.

Un gros chèque pour l'actrice
A l'époque, ce fameux numéro de Closer s'était vendu à près de 610 000 exemplaires, soit le double de sa diffusion habituelle. Quelques mois plus tard, la justice condamnait le magazine a versé 15 000€ de dommages et intérêts et Julie Gayet. Mais 5 ans après la polémique, Laurence Pieau, la directrice de la rédaction de Closer a décidé de rendre publique la somme touchée par l'actrice suite à la procédure judiciaire. Nous apprenons que Julie Gayet a finalement obtenu 56 000€ nets d'impôts. Une belle somme et une grosse satisfaction pour celle qui avait demandé 50 000€ pour atteinte à la vie privée et 4 000€ pour frais de procédure.

Météo
Découvre les artistes