Des journalistes de CNN ont enquêté sur les circonstances de la mort du célèbre chanteur. D’après eux, l’icône de la soul pourrait avoir été assassinée…

Et si James Brown avait été tué ? C’est la question au cœur d’une enquête réalisée par des journalistes de CNN. Le parrain de la soul est officiellement décédé en 2006 d’une mort naturelle, une information mise à mal par les journalistes d’investigation de la chaîne américaine.

Les reporters ont mis à jour de nouveaux détails entourant le décès de l’artiste et concernant ses derniers jours. Leur enquête a été publiée en ligne et révèle que sa mort n’aurait rien de naturelle, tout comme celle de son ex-femme, Adrienne, officiellement décédée d’une overdose accidentelle. A l’époque de son décès, il avait été annoncé que James Brown avait succombé à une crise cardiaque le jour de Noël 2006 et qu’il avait du liquide dans ses poumons, seulement aucune autopsie officielle n’a eu lieu.

Le médecin traitant de la star a également dit à CNN qu’il doutait que son patient soit décédé de causes naturelles. Selon lui, « une overdose, accidentelle ou autre », est à l’origine de sa mort.

L’enquête de CNN a l’entier soutien de la famille de James Brown, qui insiste sur le fait qu’une autopsie devrait être pratiquée maintenant sur le corps du chanteur afin qu’il puisse reposer en paix. Les journalistes ont commencé à enquêter sur le décès de la star lorsqu’ils ont été contactés par Jacquelyn Hollander, une amie de longue date du défunt. Elle leur a fourni des documents qui, selon elle, prouvent que James Brown était en danger à la fin de sa vie.

Météo
Découvre les artistes