Le 7 septembre dernier, Mac Miller était retrouvé mort à son domicile de Los Angeles. À seulement 26 ans, cet artiste, qui s’était imposé comme l’un des plus emblématiques de sa génération, était à la tête d’un bel empire financier, qui devrait revenir à sa famille selon ses exigences testamentaires…

Comptant cinq albums studio et une dizaine de mixtapes à sa discographie, Mac Miller s’était imposé comme l’un des rappeurs les plus prolifiques et talentueux des années 2010. Le 7 septembre dernier, alors qu’il venait de réjouir ses fans quelques semaines plus tôt avec la sortie de son ultime opus intitulé Swimming, l’ex d’Ariana Grande était retrouvé mort à son domicile de Los Angeles. Début novembre, le site People révélait la cause exacte du décès de l’artiste, qui était âgé de seulement 26 ans : un cocktail fatal de fentonyl un puissant opioïde -, de cocaïne et d’alcool.

Depuis plusieurs années, le rappeur originaire de Pittsburgh luttait contre ses vieux démons. Son penchant pour la drogue avait d’ailleurs eu raison de sa relation avec l’interprète de 7 Rings. « Je me suis occupé de lui, j’ai essayé de le soutenir dans sa sobriété et de prier pour son équilibre pendant des années […] Je ne suis pas une babysitter ou une mère et aucune femme ne devrait se sentir obligée de l’être » expliquait en effet Ariana Grande sur Twitter, à la suite de leur rupture en mai 2018. Lors de l’annonce du décès du rappeur, la chanteuse totalement dévastée déclarait être « tellement désolée de ne pas avoir pu [le] sauver ». La star de 25 ans avait également décrit l’interprète de 100 Grandkids comme « la plus gentille âme emprise de démons qu’elle ne méritait pas ».

Malgré son jeune âge, Mac Miller s’était montré extrêmement prévoyant vis-à-vis de son décès. Le rappeur avait en effet pris des dispositions testamentaires en créant un trust, nommant ses parents Karen Meyers et Mark McCormick bénéficiaires de ce dernier. Le samedi 9 février, le site TMZ a révélé la fortune dont disposait le jeune homme. D’après les documents juridiques faisant état « d’une petite partie » de son patrimoine, Malcolm McCormick était à la tête d’au moins 4,48 millions de dollars, répartis sur différents comptes d’épargne et autres placements financiers. L’interprète de Donald Trump disposait également de 200 actions Facebook d’une valeur de plus de 32 000 dollars. Les biens et autres œuvres d’art que possédait l’artiste ne sont pas pris en compte dans ces estimations. Le patrimoine du regretté jeune homme devrait quoi qu’il en soit mettre sa famille à l’abri du besoin.

Découvre les artistes