Soprano et Marina Kaye: «Mon Everest», les débuts d’une amitié

En 2016, Marina Kaye n’a que 18 ans lorsque Soprano lui propose de collaborer sur son titre «Mon Everest», extrait de son album «L’Everest». Soprano avait été subjugué par la voix sublime de la toute jeune artiste qu’il avait entendu interpréter «Homeless», le titre phare du premier album de cette dernière, «Fearless».

 

 

 

«Tout est possible quand t'assumes qui tu es Aujourd'hui regarde-moi contempler mes sacrifices au sommet de mon Everest», chante Soprano dans le morceau. Marina Kaye lui donne la réplique, en anglais: «I spend my life climbing, hiding, and fighting for what I want And I don't want my mind say, just my pain, my hunger and my cries I know, I know, I know/J’ai passé ma vie à grimper, à me cacher et à me battre pour ce que je veux Et je ne veux pas que mon esprit dise juste ma douleur, ma faim et les pleurs, Je sais, je sais, je sais.»

Le hit connaît un grand succès. Il devient rapidement disque d’or.

 

 

 

 Soprano et Marina Kaye: une amitié «made in Marseille»

Après le succès de ce premier single, Marina Kaye propose à Soprano un deuxième duo. Ils collaborent sur le titre «Vivre», composé par la chanteuse, extrait de son deuxième album. Elle est la première chanson composée par l’artiste en français.

Véritable hit, cette nouvelle collaboration consolide leur amitié «Made In Marseille» et la relation de confiance entre les deux artistes qui s'attachent, via leur art, à porter haut les couleurs de leur ville d’origine.