Nous vous parlions avant-hier des risques que mettait en avant la volonté des Etats-Unis de faire disparaître la régulation d'Internet et donc sa neutralité. Aujourd'hui, la Commission Fédérale des Communications américaine a voté en la faveur de cette dérégulation.

 Cette commission a en effet voté en faveur de la suppression des règles de neutralité d'Internet, établies sous la présidence Obama, à 3 votes contre 2. Pour rappel, ces règles avaient pour but d'empêcher les FAI (Fournisseurs d'Accès à Internet) de limiter la connexion ou de la moduler en fonction de l'utilisation voulue par les consommateurs. De plus, le vote d'aujourd'hui supprime la qualification d'Internet aux Etats-Unis de "service public". Ainsi, en cas de vote définitif d'une telle loi, les FAI pourraient librement expérimenter diverses offres avec divers débits en fonction des services recherchés.

Attention cependant, la bataille est loin d'être finie, la loi devant passer devant le Congrès avant d'être appliquée, Congrès dont les élections 2018 renouvelleront un tiers des effectifs du Sénat (chambre haute), et les opposants pouvant porter la décision devant la justice. Quelques instants après l'annonce des résultats du vote, de nombreuses voix se sont déjà élevées, dont celles du sénateur californien Scott Wiener qui déclare présenter dès janvier une loi protégeant la liberté d'Internet dans son Etat :

"Si la CFC ne veut pas protéger l'Internet libre et ouvert, nous le ferons."

De son côté, le service de streaming légal Netflix, parmi les premiers concernés en cas d'application d'une telle loi, s'est fendu d'un tweet :

"Nous sommes déçus par la décision de mettre en pièces la neutralité d'internet, qui a marqué le début d'une ère sans précédent d'innovations, de créativité et d'engagements civiques. C'est le début d'une longue bataille juridique. Netflix reste aux côtés des innovateurs, grands et petits, pour s'opposer à cette décision erronée de la CFC."

En bref, rien n'est encore fait, mais la voie empruntée par les Etats-Unis semble tout droit conduire à la fin de la neutralité d'Internet.

 

 Annoncées en début de semaine, les précommandes pour l'AtariBox viennent d'être repoussées par Atari, alors qu'elles devaient débuter aujourd'hui.

 C'est par mail que nous avons appris le report en indiquant avoir besoin de plus de temps pour "créer la plate-forme et l'écosystème que la communauté Atari mérite". Visiblement, il s'agirait selon Engadget de problèmes de développement, obligeant le constructeur à retravailler sa machine avant de la mettre en vente. Un nouveau plan de distribution devrait être annoncé dans les semaines à venir, et l'équipe promet de tenir les intéressés au courant de l'évolution de la situation.

 La console repose sur une architecture de type PC et sur le système Linux. Des jeux Atari seront pré-installés sur la console. Côté composants, la machine console utilisera une puce AMD Radeon. Atari veut également faire de cette console un appareil multimédia proposant streaming, navigation internet, applications, réseaux sociaux etc.

Pour le moment, l'AtariBox est toujours prévue pour le printemps 2018.

 Comme annoncé lors d'un Nintendo Direct en avril, Payday 2 arrive sur Nintendo Switch. Il faudra patienter un peu plus que prévu, le titre ne paraissant finalement pas cette année mais début 2018.

 L'éditeur Starbreeze Studios et le développeur Overkill annoncent par communiqué que leur jeu d'action en ligne, d'abord sorti sur PC et consoles en 2011, arrivera sur la console hybride de Nintendo le 23 février 2018 en Europe. Le titre sera disponible sur l'eShop, ainsi qu'en version physique, distribuée par 505 Games.

 Après avoir détaillé son contenu post-lancement, Monster Hunter World nous donne aujourd'hui de nouveaux éléments concernant les primes et les quêtes disponibles dans le titre de Capcom.

 D'abord, on sait déjà que les joueurs pourront prendre six primes en même temps tout en voyant les conditions nécéssaires à leur complétion. Cela signifie que les joueurs peuvent acquérir les matières premières nécessaires pour les primes partout dans l'univers.

 Selon le dernier numéro de Famitsu via Gematsu, les primes sont attribuées par des chercheurs et les types sont : Enregistrées, Essentielles et Distribuées. Les primes enregistrées peuvent être retirées de la liste à la station de gestion des ressources de recherche à n'importe quel moment. Les primes essentielles permettront de débloquer des installations et les primes distribuées seront distribuées en ligne à intervalles fixes. Il convient de noter que le contenu des primes distribuées ne peut pas être enregistré, mais offrent de meilleures récompenses que celles enregistrées.

Les joueurs peuvent également gagner des sphères d'armure et des points de recherche lorsque les primes sont complétées. En outre, les quêtes de recherche proviennent de rapports de recherche qui sont à récupérer dans le monde du jeu. Ceux qui sont familiers avec Monster Hunter remarqueront que les cartes de guilde font leur grand retour et pourront être échangées avec d'autres joueurs, ce qui fera apparaître un compagnon à l'occasion pour aider lors des traques.

 Parmi les titres qui figurent dans les listes des jeux demandés à Dice, Battlefield Bad Company 3 figure en très bonne place, et selon un Youtubeur plutôt bien renseigné, le titre serait bien en cours de développement.

 ThAlmightyDaq a donc posté ses révélations dans une vidéo que vous pouvez visionner dans cette news ainsi que sur le subreddit officiel de Battlefield. En temps normal, ce type de vidéo n'est pas traité, ne reposant souvent sur rien. Or, ce youtubeur est celui qui avait annoncé Battlefield 1 avec une grande précision bien avant son annonce, lui donnant ainsi du crédit.

 Au niveau du contenu, le titre devrait se concentrer sur le Vietnam pendant la Guerre Froide, posséderait une campagne solo ne suivant que très partiellement les événements historiques. Des cartes plus petites et le retour du mode Rush sont également mentionnés, sans toutefois plus de précision. Pour le reste, il devrait s'agir d'une structure classique pour un Battlefield, et les micro-transactions devraient rester confinées aux Battlepacks.

Enfin, TheAlmightyDaq promet une vidéo questions/réponses dans la semaine afin de préciser les informations qu'il affrime tenir d'un employé de DICE. De notre côté, nous avons contacté EA, qui n'a pas souhaité commenter la rumeur.

 Depuis quelques années maintenant, Sony organise la PlayStation Experience. Cette année, le salon avait lieu le week-end dernier, et de nombreuses annonces de jeux vidéo ainsi que des nouvelles de titres déjà existants ont été dévoilées. Annoncé pour la première fois lors de l'édition 2015 de l'E3, Golem est l'une des futures exclusivités pour PlayStation VR sur PlayStation 4. Et le jeu s'est trouvé ce week-end une date de sortie.

 Golem est un jeu développé depuis quelques années déjà par Highwire Games, un studio indépendant composé d'anciens de Bungie qui avaient pu faire leurs armes sur des titres de la licence Halo ou Destiny. C'est Martin O'Donnell qui gère pour le titre la composition des musiques, musiques qui occupent une place importante au sein de Golem. Pour le moment on n'avait aucune fenêtre de sortie, mais cette fois-ci Highwhire Games et Sony ont dévoilé la date de sortie du jeu.

C'est donc le 13 mars 2018 que les utilisateurs du PS VR pourront mettre la main, s'ils le souhaitent, sur Golem. C'est à l'occasion de la PSX 2017 que les développeurs du jeu ont montré une longue séquence de gameplay et ont pu dévoiler la date de sortie. Golem proposera aux joueurs de se déplacer non pas via la téléportation ou via un bouton, mais en inclinant légèrement votre corps vers l'avant, de façon naturelle, comme si vous vous apprêtiez à marcher.

On a pu apprendre que le jeu donnerait deux points de vue et offrirait donc deux expériences : celle d'un enfant blessé et alité, et celle d'un golem géant contrôlé par la conscience de l'enfant en question. Au niveau de l'histoire donc, tout est axé autour de cet enfant qui peut explorer le monde grâce à ses pouvoirs magiques. Ce dernier est notamment aidé par sa grande sœur et leur père qui s'efforce d'élever ses deux enfants. Le jeu montre donc une famille, avec ses problèmes et ses spécificités. Libre à vous d'explorer comme vous le souhaitez les ruines de la Cité Infinie et d'affronter vos ennemis tout en commandant votre Golem.

 

 Depuis 2014, Sony organise chaque année un salon dédié aux consoles PlayStation. Cette année, le salon avait lieu ce week-end, et de nombreuses annonces y ont été faites. Sorti sur Steam en early access depuis le 30 mai 2014, The Forest continue de se développer toute doucement et continue de recevoir des critiques positives. Cette fois-ci, c'est la version PlayStation 4 du jeu qui vient faire parler d'elle.

 The Forest est un jeu développé par le studio indépendant Endnight Games, et se présente comme un survival en terres hostiles. En décembre 2014, il y a maintenant trois ans, Anna Terekhova, la co-directrice du studio, avait publié un billet sur le blog officiel de PlayStation pour annoncer la sortie du jeu sur la PlayStation 4, qui n'avait alors qu'un an à l'époque. Depuis, pas de nouvelles, jusqu'à ce week-end où, à l'occasion de la Playstation Experience, une fenêtre de sortie a été évoquée.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le jeu, The Forest est un survival où vous incarnez le rescapé d'un crash d'avion. Suite à ce crash, vous vous réveillez au milieu d'un île, dans une dense forêt, et vous partez à la recherche de votre fils disparu, Timmy. Cependant, tout au long de votre périple vous allez devoir survivre et lutter contre des autochtones agressifs, et d'étranges créatures qui semblent avoir subi des mutations. Le jeu est jouable en solo mais également en multijoueur, et vous pouvez récolter des matériaux afin des construire des abris, mais également des armes, des défenses et bien d'autres choses encore.

 

 Beaucoup connaissent Bohemia Interactive Studio pour des jeux comme ceux de la licence Arma ou bien encore DayZ. Si ces deux jeux sont destinés à un public plus mature, le studio avait dévoilé pendant l'E3 2017 son prochain projet, Ylands, qui vient de se lancer sur Steam.

 C'était en juin dernier que Bohemia Interactive dévoilait pour la première fois, à l'occasion de l'édition 2017 de l'E3, son prochain jeu. Très éloigné de ce que le studio a pu faire jusqu'alors, il s'agit d'un jeu de type sandbox où vous allez devoir survivre en milieu hostile. Le concept est loin d'être inconnu ou novateur, mais il est toujours intéressant de voir de nouveaux jeux arriver. Toujours est-il que ce dernier est désormais disponible sur PC, via Steam, et est entré dans sa phase d'early access.

Ylands est un jeu avec une direction artistique plutôt colorée et unique qui est disponible sur PC et est vendu au prix de 15€ (ou 12€ jusqu'au 13 décembre). Disponible en de multiples langues, ce dernier n'a toutefois pas encore été traduit en français, même si on image que cela finira par arriver. Au niveau de la taille, Ylands nécessite 2Go lors de l'installation, et ne demande pas un ordinateur nécessairement très puissant. Pour le moment le jeu a reçu des notations plutôt positives de la part de joueurs, qui ont donné un bon retour sur ce dernier.

Au niveau du jeu en lui-même, Ylands propose d'évoluer dans un monde interactif où vous pouvez développer et laisser parler votre imagination. Libre à vous de construire selon vos envies, créer de multiples objets et interagir avec la faune et la flore. Vous pouvez tout aussi bien tenter de dompter un cheval que de fabriquer des dispositifs énergétiques, bref, de nombreuses options sont offertes à vous. Le tout est entièrement jouable en solo ou en multijoueur, à la première ou à la troisième personne. Un éditeur de niveau est également intégré et vous permet de créer de réelles aventures pour vous et vos amis.

 

 Depuis 2014, les Game Awards récompensent les jeux et acteurs de l'industrie vidéoludique. Cette année, la cérémonie s'est tenue hier soir aux Etats-Unis, et comme chaque année, on a pu y découvrir de nombreuses annonces de jeux. Cette fois-ci, c'est Nintendo qui a annoncé une de ses prochaines exclusivités : Bayonetta 3

 Décidemment, l'année 2017 aura été plutôt chargée pour Bayonetta. Après quelques années d'absence de l'une des plus célèbres sorcières du jeu vidéo, on avait eu le droit à un portage 4K sur PC de Bayonetta 1 et 2. Cette fois-ci, à l'occasion des Game Awards édition 2017, on a pu apprendre qu'un '''nouveau titre était en cours de préparation, et que les deux premiers jeux allaient être portés sur Nintendo Switch''' :

 

On ne sait presque rien de Bayonetta 3 à l'heure actuelle, si ce n'est qu'évidemment le titre est développé par PlatinumGames et qu'il sera une exclusivité Nintendo Switch. Aucune date de sortie ni aucune fenêtre n'a été communiquée, on imagine donc que le développement est loin d'être terminé. Bayonetta et Bayonetta 2 seront quant à eux portés sur la dernière console de Nintendo bientôt, puisqu'ils vont être mis à disposition des joueurs à partir du 16 février 2018. Bayonetta 2 sera jouable en coopération locale sur Switch, fonctionnera avec les amiibo et aura la capture vidéo intégrée. Bref, de bonnes nouvelles pour les fans de la licence.

Bayonetta 3 sortira exclusivement sur Nintendo Switch à une date encore inconnue.

 

 Série ô combien importante pour les amateurs de jeu de baston, Soul Calibur a malheureusement été oublié par Bandai Namco durant près de cinq ans. En effet, le dernier épisode de cette franchise créée par Hiroaki Yotoriyama était sorti en 2012, laissant les fans dans l'attente et sous le poids des rumeurs. Cette fois-ci, c'est la bonne, Soul Calibur 6 est officiellement dans les tuyaux !

 C'est durant la cérémonie des Games Awards 2017 que nous avons eu le droit à cette belle annonce pour le milieu des jeux de combat. Développé à l'aide de l'Unreal Engine 4, Soul Calibur 6 nous a été dévoilé par l'intermédiaire d'une petit trailer mettant en scène un combat entre un jeune Mitsurugi et Sophitia. Les plus attentifs l'auront remarqué, les armes de nos protagonistes s'illuminent, laissant penser qu'une mécanique particulière liée aux équipements viendra s'ajouter au gameplay.

Reste maintenant à savoir quels seront les fameux invités de ce sixième volet et s'ils seront différents selon les plateformes. Les amateurs de la série se souviennent très certainement des apparitions de Link, Dark Vador ou encore Spawn dans les précédents opus. Nous aurons la réponse en 2018, vague fenêtre de sortie annoncée par l'éditeur nippon pour ce Soul Calibur 6 prévu sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

 Après l'incroyable soulèvement des joueurs face aux micro-transactions présentent dans Star Wars Battlefront 2, Electronic Arts avait pris la décision de les retirer temporairement du jeu. C'était il y a un peu moins d'un mois et à ce moment-là, l'éditeur expliquait que "l'achat de cristaux ferait son apparition à une date ultérieure". Sauf qu'aujourd'hui, le discours n'est plus tout à fait le même.

 Cette semaine, une allocution tenue durant la Nasdaq Investor Conference par le CFO d'Electronic Arts laisse planer la possibilité d'une disparition définitive des micro-transactions. Comme le rapportent nos confrères de Glixel, Blake Jorgensen a ainsi expliqué que ses équipes sont actuellement en train de réfléchir à la manière dont les cristaux allaient faire leur retour, ou non :

" Nous avons retiré les micro-transactions afin de concentrer notre travail sur le système de progression du jeu. Nous continuons de le faire à l'heure actuelle. Il me semble qu'il y a une mise à jour cette semaine et une autre la semaine prochaine."

Avec le temps, nous déciderons de comment nous allons intégrer ou non les micro-transactions dans le jeu et si oui, sous quelle forme.

Une nouvelle qui ravira donc les joueurs, mais qui ne manquera pas d'en laisser certains sceptiques. Electronic Arts abandonnerait une telle manne financière si facilement ? Réponse dans les semaines à venir...

Météo

Bassin lémanique

4°C | 12°C



Voir la météo de la région ...

Découvre les artistes