Descriptif

Rock Band

I wanna be a rockstar !

Disponible sur Xbox360 depuis quelques mois, le concurrent direct de Guitar Hero est enfin arrivé sur PS2, PS3 et Wii

Tous les fans de rock ayant vu la série écossaise Comment devenir une rockstar se souviennent de «l’Ego Room», pièce remplie d’écrans montrant un public déchaîné acclamant les musiciens de cette scène virtuelle. Grâce aux consoles de salon, ce rêve télévisuel devient enfin réalité.

Reprenant le principe de Guitar Hero, dans lequel les joueurs, équipés d’une manette en forme de guitare, doivent interpréter des morceaux de rock célèbres, Rock Band étend le concept au chant et à la batterie, permettant ainsi à quatre joueurs de véritablement former un groupe de rock virtuel. La prise en main de la «Guitar», en l'occurence une Fender Stratocaster Wirless, branchée par USB, est excellente. Les divers effets - wha-wha, flanger, écho ou chorus - vous donneront l'impression d'être un guitariste hors pair. Et comment définir les folles sensations ressenties derrières la batterie, munie de quatre pads de couleur, d'une pédale de grosse caisse et de deux baguettes ?

En bref, Rockband, c'est le fun par excellence, pour autant que la musique rock ne vous incommode pas. Ceux qui désirent monter un groupe virtuel auront l'occasion d'intégrer un classement mondial des groupes les plus appréciés via le LIVE, notamment de la PS3.
Sans révolutionner le système de jeu que nous proposait déjà Guitar Hero, ce Rock Band assurera des heures de répétition, seul ou avec vos amis, non plus dans un local humide, mais bien installé au chaud chez vous. Une tracklist de soixante morceaux offrira une sélection suffisamment variée pour contenter tout le monde.


Genre: Musique
Développeur: Harmonix
Editeur: Electronic Arts
Age / PEGI: 12+
Multijoueurs: 4
Plates-formes : X360

+ Un must indispensable pour tous les rockers.
- Pas de carrière de bassiste, ni de succès au tambourin

L'Avis d'NRJ Léman:

 Descriptif

Un RPG comme on les aime…

Les amateurs de jeux de rôles classiques venus du Pays du Soleil Levant devraient être comblés par ce Dragon Quest qui comprend tous les ingrédients de la recette miracle de Square Enix dans le genre.


Plongeant le joueur dans une aventure où il incarnera plusieurs personnages, à la façon de chapitres parcourus dans un roman, DQ IV se présente comme un classique. Des graphismes simples mais beaux, une bonne musique et une liberté d’action appréciable font quasiment penser à un jeu d’une autre époque.
C’est justement ce que l’on apprécie lors des quêtes, qui, même si elles semblent inextricables, se résolvent à l’ancienne, en questionnant à tout va les personnages rencontrés, donnant l’impression de gérer complètement son aventure plutôt que d’en suivre la narration. L’effet est probant, et même si les options de combat et de magie, le farming ou les achats sont également réduits, l’impression de simplicité qui s’en dégage est des plus agréables. Il faudra néanmoins se doter de patience pour faire évoluer ses personnages, dans ce titre qui n’est pas sans rappeler le remake PSone.
Un jeu destiné aux fans de la première heure, pour de longs moments de bonheur oscillant entre souvenirs et découvertes.


Les + : Les graphismes, la durée de vie
Les - : Les menus un peu rebutants

L'Avis d'NRJ Léman:

 Descriptif

Distribution de coups de crosse
Le hockey sur glace est une véritable institution aux USA et au Canada, déchaînant les passions et drainant des spectateurs de manière impressionnante dans toutes les patinoires nors-américaines. Alors, dès qu’un jeu y est consacré, c’est un véritable raz-de-marée qui se profile chez les fans. Mais le hockey en Europe n'est pas en reste et EA l'a bien compris en intégrant dans cette édition les championnats russe et européen.
L’édition NHL 08 avait remporté 7 prix de Meilleur jeu vidéo de l’année aux USA. Pour cette version 09, les grandes lignes ont été conservées et nous avons surtout remarqué la présence du mode « Be a Pro », qui n’est autre qu’un mode carrière bien ficelé vous permettant de crée votre propre personnage et de le coacher durant toute la saison. Puis votre joueur poura être évaluer sur un cinquantaine de catégories différentes. Côté graphismes et bande-son, c’est de l’Electronic Arts de très bonne facture avec quelques améliorations dans la texture des personnages. La jouabilité, déjà excellente dans la version 08, est sensiblement améliorée, offrant ainsi aux fans de longues heures de jeux sur les patinoires virtuels des consoles de salons et PC. 


Fiche Technique 

Langue: Anglais
Nombre de joueurs: 1 à 12
Développeur: EA Sports
Editeur: Electronic Arts
Machines: Xbox 360, PS3, PS2, PC

+ Le mode Be a pro

- Le gameplay poussé


L'Avis d'NRJ Léman:

 Descriptif

Ratchet en épisode

 

Insomniac Games fait le pari des épisodes, avec ce nouveau volet de Ratchet & Clank. Qui dit épisode dit également contenu allégé, mais cela se fait ici sans pour autant que le jeu y perde en intérêt. Pour pallier une durée de vie d'environ quatre petites heures, les développeurs ont davantage mis l’accent sur la résolution de petites énigmes ou de puzzles.  Héritant du moteur graphique de la précédente version sur PS3, il a tout pour séduire les amateurs de plates-formes…

 

Doté d’un gameplay identique à l’excellent Tools of Destruction, ce Quest for Booty débute après une rencontre avec de vilains pirates de l’espace, alors que notre sympathique Ratchet est à la recherche de son ami de toujours, Clank. L’humour décalé y est toujours présent, à l’image des phases de beat’em all défoulantes permettant, par la même occasion, de récolter boulons et autre améliorations d’armement.

 

Les hostilités ne passent pas pour autant à la trappe, avec des flots d’ennemis bien réalisés et variés. Il en va de même pour les armes dont on dispose pour en venir à bout et les divers outils, pouvant, en plus, évoluer au cours d'une quête. Cependant, même si Clank se voit accompagner lors de certaines phases, le jeu se parcourt uniquement en mode solo.

  

A l’image d’autres licences à succès, le passage à la formule épisodique des Rachet & Clank, et bien que le studio Insomniac Games n’exclue pas le développement d’autres titres complets dans la série, se positionne comme un bon palliatif. La formule magique de Tools of Destruction est bien présente.

  

Les + : Des puzzles plus fréquents, le moteur de jeu toujours excellent

Les - : La durée de vie d’un épisode, mais compensée par l’investissement réduit

Type: Action, plates-formes

Editeur: SCE

Développeur: Insomniac Games

Age / PEGI: Tous publics

Multijoueurs: Non

Sortie: Disponible

Plates-formes: PS3     

Testé sur: PS3


L'Avis d'NRJ Léman:

 Descriptif

Le côté obscur de la forceIncarnant un Sith, disciple de Dark Vador, le joueur se retrouve dans un beat’em all  avec une vue à la troisième personne. Il devra, tout au long de son avancement, liquider les derniers Jedis, tout en remplissant sa tâche de complot contre l’empereur, afin de servir au mieux son maître obscur qui tend à le renverser.Sortant quelque peu du contexte habituel des Star Wars vu sa tournure, bien que l’on y rencontre des personnages biens connus et que l’atmosphère soit digne des œuvres cinématographiques, le jeu s’avère quelque peu étonnant. Mais le risque semble bien calculé de la part des studios de LucasArt, avec ce héros sans nom que l’on habille librement au début de chaque niveau. Notre apprenti Sith se sert de façon abusive de la force, puisque le côté obscur n’y oppose aucune limite. Les mécaniques de jeu ne sont, en outre, pas sans rappeler God of War, puisque certaines séquences se passent en Quick Time Event lors des affrontements avec de gros boss. On peut également débloquer des combos dévastateurs de façon évolutive, lors de l’augmentation des ses points de force tout au long de l’avancement. On regrettera une caméra pas toujours bien placée et qui empêche parfois le bon déroulement de l'action.De la force, tu abuserasBeat’em all de bon cru, le titre devrait ravir les amateurs de la série ayant un penchant pour les jeux comme Devil May Cry.Les + : Une bonne prise en main
Les - : Un peu répétitif. La placement de la caméraType: ActionEditeur: ActivisionDéveloppeur: LucasArts Entertainment

Age/PEGI: 12+

Multijoueurs : 1-2

Plates-formes : PS2, PS3, Xbox 360, Wii

L'Avis d'NRJ Léman:

 

  
 Descriptif

Rares sont les jeux qui laissent une empreinte indélébile parmi les jeux vidéo, et quand Will Wright, le créateur de deux d’entre ces élus, à savoir SimCity et Les Sims, présente sa dernière création, on ne peut que retenir son souffle.Le but de Spore consiste à débuter le jeu sous la forme d’un être unicellulaire, pour aboutir à une civilisation galactique, au cours de cinq grandes étapes de l’évolution, et en sachant que le joueur peut débuter à celle de son choix. Après le stade de la bactérie et la mise en place de son ADN, notre bestiole arrive sur la terre ferme, où elle doit tisser ses premiers liens sociaux avec les autres créatures rencontrées. Arrive alors la découverte du feu et le passage au statut de «tribu». Puis viendra l’apparition des bâtiments et la création de la première cité, qui donne ensuite accès à la «civilisation». Là, le but est de rallier l’ensemble de la planète, ce qui permet de se lancer à la conquête de l’espace.Spore offre une sorte de philosophie poussée de l’évolution, mais en y incluant des éléments totalement imaginaires. L’interface est bien pensée et les graphismes, ainsi que les animations, sont plutôt mignons. Y jouer, c’est un peu comme redécouvrir le monde sans limites du Lego, avec les ambitions d’un Dieu tout-puissant.

Développeur: EA - Mythic

Editeur: Goa

Age / PEGI: 10+

Multijoueurs: massivement        Sortie: Septembre 2008

Plates-formes: PC, PS3, Xbox360 et Wii

Les + : L’originalité, la jouabilité

Les - : Mis à part le temps que le jeu risque de prendre aux joueurs…


L'Avis d'NRJ Léman:
 Descriptif

Un monde inspiré de la mythologie nordique, un héros futuriste qui se bat principalement avec une énorme épée, une réalisation « à la japonaise », des customisations à n’en plus finir, voici quelques-uns des ingrédients qui servent à composer Too Human. Ce titre plonge le joueur dans un conflit désespéré entre la race humaine et d’impitoyables machines. C’est donc à Balder, le héros de cette histoire, de venir remettre de l’ordre dans ce chaos. Si Too Human est incontestablement un jeu d’action dans son utilisation, il emprunte grandement la gestion du personnage aux jeux de rôles informatiques, pour ne citer que « World of Warcraft ». Un grand soin a été apporté à l’équipement et sa gestion, avec l’insertion de runes, la possible constitution de « set d’armures » pour une meilleure efficacité. Le gameplay se veut d’une certaine richesse, avec des hordes d’ennemis à abattre et quelques autres de grande taille qui demandent un peu plus de doigté pour la réalisation de combos dévastateurs ou d’actions bien précises. Si la qualité globale du jeu est correcte, en dépit de cinématiques qui manquent un peu de vie, il est clair que Too Human s’adresse aux fans de hack’n slash, plutôt qu’aux amateur de scénario fouillés ou de jeu mêlant de la tactique à l’action. 

Genre: ActionDéveloppeur: Silicon KnightsEditeur: Microsoft
Age / PEGI: 16+
Multijoueurs: 8
Plates-formes : X360

L'Avis d'NRJ Léman:
Descriptif

Perdre du poids, ou garder la ligne? Pas de problème avec Nintendo "mon coach personnel" Toujours orienté dans un sens ludique de la façon du Wii fit, mon coach personnel, va vous permettre de surveiller votre ligne, vos activités et vos repas et il vous indiquera si votre style de vie est équilibré. Une relation intime avec votre console Vous devrez d'abord faire connaissance avec votre nouveau coach en répondant à toutes ces questions telle que votre âge, votre poids, votre taille, votre activité physique. Tout au long de son utilisation d'autres questions viendront compléter vos données. Ne soyez donc pas timide et ne trichez pas. Un suivi journalier de vos activités Tous les jours il vous faudra faire un compte-rendu à votre nouveau compagnon en lui indiquant ce que vous avez mangé et les activités effectuées. Il faudra aussi relever au moins un défi par jour, soit un exercice physique, bannir ou changer certains produits de votre alimentation. Même sans console, mon coach vous suit Ce suivi est complété par le podomètre qui est fourni. Chaque soir vous le branchez sur votre console pour transmettre le nombres de pas que vous avez effectuer dans la journée. Votre coach vous demandera de faire au moins 1'000 pas par jour tout en vous incitant à aller jusqu'à 6'000 pas par jour. Au final, ceci n'est pas un produit miracle pour perdre du poids… mais une bonne façon d'essayer. Alors courage et beaucoup de plaisir !

Editeur : Ubisoft
Langue : Français
Nombre de joueurs : 1
Testé sur : DS
Pegi : 3+


L'Avis d'NRJ Léman:

Météo

Bassin lémanique

-3°C | 3°C

Partiellement nuageux. Maximales : 3 ºC. Vents NNE soufflant de 10 à 15 km/h.

Voir la météo de la région ...

Découvre les artistes