Le dernier numéro de Weekly Jump, célèbre hebdomadaire japonais, contient les premières informations sur les différents modes de jeu de My Hero One's Justice de Bandaï. En voici les détails pour les mordus du manga My Hero Academia.

 Mode Histoire : Découvrez l'histoire à travers les batailles, à partir de la première rencontre entre Izuku Midoriya et Gran Torino. Il y aura aussi des développements d'histoire uniques au jeu.

 Mode méchant : Après avoir terminé le mode histoire du côté des héros, un nouveau mode se débloquera où vous pourrez profiter de l'histoire du point de vue des méchants.

Personnalisation des personnages : Utilisez les objets obtenus en mode Histoire et dans les batailles en ligne pour transformer les personnages et votre carte de joueur.

Batailles en ligne : Montrez vos personnages personnalisés dans les batailles en ligne.

My Hero One's Justice est prévu pour PlayStation 4, Xbox One, Switch et PC en 2018 en Europe.

 Présent sur Netflix depuis l'été 2017, la série Castlevania, inspirée de Castlevania III: Draculas Curse, aura bien le droit à une saison 3 alors que la saison 2 n'a pas encore été diffusée…

 C'est par l'intermédiaire du doubleur de Trevor Belmont, le très bon Richard Armitage (Le Hobbit, Captain America...), que l'on apprend aujourd'hui qu'une saison 3 de Castlevania est dans les cartons. L'acteur/doubleur s'est entretenu avec Digital Spy, et est ainsi revenu sur les quelques épisodes de la saison 2 qui sortiront cet été (ne lisez pas la citation qui suit si vous souhaitez garder la surprise) :

 « Le fils de Dracula (Adrian Tepes, doublé par James Callis) et mon personnage deviennent beaucoup plus collaboratifs », a-t-il révélé. « Je pense que c'est l'une des choses les plus excitantes, ils commencent vraiment à travailler ensemble. » «J'adore mon personnage dans Castlevania... il est cet anti-héros bourré, un peu grossier, con et irritable ! J'ai l'impression que ça ferait la plus brillante des pièces en live-action, c'est un peu anarchique et plein d'humour - on ne voit pas souvent des vampires héroïques de cette veine. Un jour peut-être. »

La première saison étant sortie à l'été 2017, et la saison 2 étant prévue pour cet été 2018, il est légitime de penser que la saison 3 sera sûrement disponible sur vos écrans pour l'été 2019.

 David Wonderhaar et Dan Bunting sont venus annoncer en live quelques petites informations autour de Call of Duty : Black Ops IIII, notamment concernant certaines maps plébiscitées par les joueurs.

 Ainsi, alors que la licence Black Ops compte désormais plus de 50 cartes jouables, les développeurs en ont choisi cinq pour revenir, retravaillées, dans le prochain opus. Cependant, ces derniers n'ont pas été très bavards, tout juste nous ont-ils dit qu'ils souhaitaient préserver "l'excitation initiale" qui avait rendu ces maps si chères aux joueurs. Voici donc la liste des cartes qui feront leur retour :

Jungle - Call of Duty : Black Ops

Slums - Call of Duty : Black Ops II

Summit - Black Ops

Firing Range - Black Ops

Nuketown - Déjà présente dans tous les autres titres

Ces cinq cartes seront disponibles dès le lancement du jeu le 12 octobre prochain. Durant l'E3, quatre nouvelles maps seront jouables par les visiteurs et présentées au public.

 Annoncées hier, les différentes éditions de Red Dead Redemption II ont provoqué quelques interrogations vis-à-vis des missions bonus intégrées dans les versions Special et Ultimate. Face aux nombreuses questions, Rockstar Games a tenu à clarifier les choses.

 Avant toute chose, rappelons ce que ces deux missions sont : une mission de braquage et un repaire de bandits dans le mode Histoire. Ces dernières permettent de jouer à un braquage exclusif pour lequel Arthur et quelques-uns des membres de la bande  élaborent un plan en vue de dévaliser la banque de Rhodes, et d'aller nettoyer un camp de bandits plein de ressources.

 C'est au travers d'un tweet que le développeur a précisé les choses, indiquant que :

"Le braquage de la banque et le repaire de bandits inclus dans la Special Edition (et par extension dans l'Ultimate Edition, ndlr) sont des activités secondaires créées spécifiquement pour ces éditions et ne font pas partie de l'histoire principale."

Pas sûr que cela calme les joueurs en colère, reprochant surtout la possibilité d'obtenir des avantages pour développer plus vite le campement et d'accélérer la progression en ligne. Dans tous les cas, la qualité du titre ne pourra être jugée qu'à sa sortie, le 26 octobre prochain.

 Diablo sera de retour. C'est en tout cas ce qu'annonce une offre d'emploi, publiée plus tôt dans la journée par Blizzard Entertainment sur sa page dédiée au recrutement.

 La fiche ne laisse que peu de place au doute puisque Blizzard recherche un artiste dédié à la création de donjons. S'il vous fallait une preuve supplémentaire, elle se situe à la deuxième ligne :

 "Nous travaillons sur un nouveau projet Diablo inopiné."

 Autant être clair, nous ne sommes pas prêts de voir le titre, puisque Blizzard explique être en train de composer ses équipes, indiquant que le projet n'en est qu'à ses débuts. De plus, il n'y a pas beaucoup d'autres informations à tirer de cette offre d'emploi, le descriptif mentionnant des caractéristiques classiques des jeux Diablo.

Notez également que ce nouveau projet pourrait aussi bien être Diablo 4 qu'un remaster de Diablo II ou même une nouvelle extension pour Diablo III. Cela parait court, mais espérons en savoir plus lors de la prochaine BlizzCon, cet été.

 Alors que Square Enix prépare tranquillement le lancement d'Octopath Traveler en juillet prochain, l'entreprise semble avoir décidé d'embrasser le succès de la console de Nintendo en créant une division dédiée.

 En effet, lors d'un entretien accordé par Acquire et Tomoya Asano à Game Informer, ce dernier a déclaré que l'équipe était devenue sa propre division au mois d'avril :

 "Square Enix a décidé de se concentrer sur des titres originaux (développés) pour la Nintendo Switch. Si Octopath Traveler se porte bien et que c'est quelque chose qui plaît aux fans, nous voudrions nous concentrer sur la Switch. S'il vous plaît, choisissez la Switch si vous voulez jouer à des jeux comme Octopath Traveler. Il y a plusieurs autres titres sur lesquels nous travaillons actuellement pour Switch. Si vous pouviez attendre un peu plus longtemps, nous allons travailler avec Nintendo et les annoncer dans le futur."

 Après la présentation de Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli la semaine dernière, une interrogation subsistait : comment fonctionnera la dimension online du titre, attendu deux mois après la mise en place du Nintendo Switch Online payant ? Après le quiproquo à ce sujet, le magazine Famitsu a mis les choses au clair en interrogeant The Pokemon Company.

 Dans la vidéo de présentation de Pokémon Let's Go, Pikachu et Évoli, les fonctionnalités inédites du jeu sont largement mises en avant : compatibilité avec Pokémon Go, possibilité de jouer avec un autre dresseur en local et de partager la même aventure... Cependant, rien n'a été montré concernant la dimension online, et il a fallu attendre la session de questions-réponses avec la presse pour attendre les premiers détails... et brouiller les pistes puisqu'on nous annonçait alors que "nous ne prévoyons pas d'utiliser ce service en ligne pour le moment".

Famitsu a donc clarifié les choses, en demandant directement des précisions auprès de The Pokemon Company : Pokémon Let's Go permettra bel et bien de combattre d'autres dresseurs en ligne ou de faire des échanges, mais il faudra pour cela s'acquitter, en toute logique, d'un abonnement au Nintendo Switch Online. Notez que certaines fonctionnalités présentes sur les derniers jeux Pokémon, comme le Coin Combats, la Global Trade Station et les échanges miracles présents dans Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune ne seront pas intégrées, pour laisser place à des choses "plus simples".

Rappelons que, s'il est actuellement possible de jouer en ligne sur la console sans frais, ceci sera facturé à partir de septembre prochain avec le Nintendo Switch Online. Il faudra alors payer un abonnement, tarifé à partir de 3,99 € par mois ou 34,99 € pour l'année.

 

 "L'intégralité de l'équipe derrière State of Decay 2 a travaillé d'arrache-pied pour vous apporter correctifs de bugs, ajustements de gameplay, et autres améliorations dans le patch 1.2". Quand on voit que ce dernier pèse 20 Go, difficile de contredire Undead Labs, qui a déployé vendredi dernier une mise à jour gargantuesque.

 S'il a déjà attiré plus d'un million de joueurs, tous s'accorderont probablement sur le fait que, malgré ses qualités, State of Decay 2 est bourré de bugs en tous genres. Preuve en est, les développeurs ont dû déployer un patch pesant près de 20 Go pour en corriger la plupart. Une liste réduite nous présente les ajustements majeurs : vous pouvez notamment dire adieu au bug des grenades qui explosent à la figure des joueurs, à la caméra qui quitte le joueur lorsqu'il est en voiture, à l'interface qui clignote et qui disparaît sans crier gare, et aux ombres mal gérées avec les lampes torche. Un patch massif qui n'est que la première étape dans le suivi du jeu, les développeurs d'Undead Labs ayant de "grands projets" pour State of Decay 2. En espérant que les prochaines mises à jour auront un peu plus de pitié pour ceux qui n'ont pas la fibre.

State of Decay 2 est sorti sur PC et Xbox One le 22 mai dernier.

 Attendu par les amateurs de RPG sur PC depuis son Kickstarter réussi en 2015, Underworld Ascendant a finalement tranché : 505 Games et OtherSide Entertainment publieront leur jeu au mois de septembre prochain.

 Façonné entre autres par Warren Spector (Deus Ex) et Paul Neurath (Ultima Underworld, Thief), Underworld Ascendant offre de belles promesses sur le papier. Pourtant, en avril dernier, notre cher 87 était contraint de tirer la sonnette d'alarme dans son aperçu du jeu. Il pointait notamment du doigt la molesse des combats, la présence de bugs à tout-va et une rigidité globale de l'action. Quand on sait que le titre a récolté plus de 860 000 dollars via Kickstarter en 2015 pour son financement, c'est peu de dire que les développeurs ont la pression sur les épaules et que la pilule pourrait très mal passer auprès des joueurs. Il faudra donc attendre le mois de septembre pour en avoir le coeur net, et découvrir ce que nous réserve Underworld Ascendant, qui sortira uniquement sur PC.

 

 Hier la fuite d'une photo d'un porte-clé nous apprenait la future sortie d'Assassin's Creed Odyssey, nouveau titre d'Ubisoft qui nous fait voyager en Grèce Antique. Ce leak aura eu pour effet d'accélérer les choses pour la boîte française, qui s'est empressé d'annoncer officiellement la sortie de son nouveau titre.

 Huit mois après la sortie d'Assassin's Creed Origins, les fans de la série se réjouiront de savoir que cela ne chôme pas dans les studios d'Ubisoft. Le site Jeuxvidéo-live.com a réussi à mettre la main sur un petit goodie représentant un casque de légionnaire, et portant l'inscription très claire : "Assassin's Creed Odyssey".

 Alors que la toile commençait à s'enflammer, c'est bel et bien Ubisoft qui a confirmé la nouvelle vers 1h du matin via son compte twitter : "On se voit à l'E3 !" étant le message qui accompagne un premier teaser que vous pouvez retrouver ci-dessous. Pour le moment peu d'informations ont suivi, si ce n'est que les joueurs auront le choix entre un personnage principal féminin ou masculin. Pour le reste il faudra donc attendre la conférence d'Ubisoft, le lundi 11 juin à partir de 22h00.

  Rockstar Games a choisi ce jeudi ensoleillé pour annonce que trois de ses titres allaient rejoindre la longue liste des jeux Xbox 360 rétrompatibles sur Xbox One.

 Les trois titres mentionnés ci-dessous fonctionneront donc sur Xbox One à partir du 7 juin prochain. Comme d'habitude, si vous possédez encore la galette, il suffit de l'insérer dans la machine et dans le cas contraire, un petit passage sur le Store s'impose.

 Grand Theft Auto : San Andreas

Midnight Club : Los Angeles

Table Tennis

Météo

Bassin lémanique

18°C | 32°C

Ciel plutôt dégagé. Chaleur persistante. Maximales : 31 ºC. Vents NE soufflant de 10 à 15 km/h.

Voir la météo de la région ...

Découvre les artistes